jeannedarc.jpg

SAINTE JEANNE D'ARC

Jeanne d'Arc et les héroines juives

Jeanne d'Arc et les héroines juives

Abbé Joseph Lémann

MESSEIGNEURS, MESSIEURS,

Les historiens catholiques ont constaté quelquefois des traits de ressemblance saisissants entre le peuple français et le peuple juif.
C'est vrai, les deux peuples se ressemblent. Voici la cause de cette ressemblance . Elle vient de ce que Dieu a conclu avec eux une alliance plus étroite qu'avec tous les autres peuples ( 2) . En effet, le peuple juif et le peuple franc ayant été choisis, l'un dans les temps anciens, l'autre dans les temps nouveaux , pour être avec le Seigneur dans une alliance plus étroite, il devait nécessairement s'ensuivre que sous bien des aspects, les deux peuples se ressembleraient entre eux. C'était comme deux frères que Dieu faisait naître à l'orient et à l'occident de son œuvre.
En prenant donc pour point de départ cette belle idée de l'alliance, il serait aisé de signaler des traits de ressemblance extrêmement remarquables entre les deux nations choisies . Je dois me borner à montrer la ressemblance au point de vue du secours envoyé à chacune d'elles.
L'idée d'alliance, Messieurs, réveille l'idée de secours.

Jeanne d'Arc et la monarchie

Jeanne d'Arc et la monarchie

Abbé Marie-Léon Vial

PRÉFACE
Talleyrand a dit de la Révolution qu' « elle a désossé la France »; c'est trop peu dire, elle l'a pulvérisée.
Avant la Révolution il y avait une France catholique organisée, vivante, agissante, basée sur l'Evangile, avec ses organes spirituels, les évéques et leurs églises, s'arcboutant à leur clé-de-voûte : le Pape; avec ses organes temporels, les Etats, les corporations, les familles, s'arcboutant à leur clé-de-voûte : le Roi.

L'âme de Jeanne d'Arc

L'âme de Jeanne d'Arc

Abbé Stéphen Coubé

AVANT-PROPOS

Ce n'est pas une histoire complète de Jeanne d'Arc, c'est une simple esquisse de son âme que j'ai voulu offrir au public dans ce recueil de panégyriques et de conférences. Cette belle âme, je Vai envisagée tantôt de face dans le cadre classique de son enfance, de ses campagnes et de sa mort, tantôt de profil, dans ses rapports avec le Christ-Moi, l'Eucharistie, la Sainte Vierge, saint Michel, l'Eglise.

À la gloire de Jeanne d'Arc

À la gloire de Jeanne d'Arc

Albert Lecoy de La Marche

PRÉFACE
En réunissant dans ce modeste volume les études partielles que j'ai consacrées jusqu'à présent à Jeanne d'Arc , je n'ai d'autre but que de m'associer au concert entonné à sa louange par les historiens de notre époque et d'apporter une petite pierre au monument grandiose que prépare à notre héroïne nationale un avenir prochain.

Jeanne d'Arc libératrice de la France, vierge et martyre

Jeanne d'Arc libératrice de la France, vierge et martyre

Armand de Solignac

AVANT-PROPOS.
Du Guesclin savait qu'il n'y a rien de plus Français en France que les femmes , lorsqu'il disait : « il n'y a pas une fileuse qui ne file une quenouille pour ma rançon . » Au milieu des malheurs récents de la patrie , chacun de nous a pu admirer la foi patriotique et l'héroïque abnégation qui animaient nos mères et nos sœurs, quand la France envahie nous appelait à sa défense : Mais jamais, à aucune époque de nos annales le saint amour de la patrie ne produisit une personnification plus brillante, plus pure, et plus universellement admirée que celle de Jeanne, la vierge de Vaucouleurs. Aussi chacun de nous s'est-il levé pour applaudir lorsque pour réchauffer dans nos ames le courage attiédi , et la foi défaillante un saint évêque conçut la pensée de poursuivre en cour de Rome la canonisation de la LIBÉRATRICE DE LA FRANCE.

La mission posthume de la bienheureuse Jeanne d'Arc et le règne social de Notre-Seigneur Jésus-Christ

La mission posthume de la bienheureuse Jeanne d'Arc et le règne social de Notre-Seigneur Jésus-Christ

Mgr Henri Delassus

INTRODUCTION

« Nous ne sommes qu'à l'aube des jours qui verront s'accomplir, indéfiniment, sa mission. »
Qui a prononcé cet oracle ?
M. Gabriel Hanotaux, de l'Académie française.

Ce sont les dernières paroles de son livre JEANNE D'ARC. Un peu plus haut, après avoir rappelé en quelques mots ce qu'elle a réalisé avant sa mort et ce quelle a réalisé après sa mort, il s'était demandé :
« Mais n'a-t-elle pas fait quelque chose d'infiniment au-dessus de toute réalisation matérielle ? »
Et sa réponse était :
(Oui), « en reforgeant Vâme française de son temps et de tous les temps », elle a fait quelque chose d'infiniment au-dessus de toute réalisation matérielle.
Jeanne d'Arc s'est acqins cette double gloire : Elle a rendu la France à elle-même, par ses propres victoires et par celles remportées après sa mort sous son impulsion.

Pierre Champion - Procès de condamnation de Jeanne d'Arc II Introduction, traduction et notes

Pierre Champion - Procès de condamnation de Jeanne d'Arc II Introduction, traduction et notes

Pierre Champion

INTRODUCTION
Le Procès de Condamnation de Jeanne d'Arc est, à juste titre, un des documents les plus célèbres de notre histoire : il nous fait connaître une cause qui a gravement scandalisé la conscience humaine, en même temps qu'il nous révèle les traits les plus véridiques et les plus touchants de la vie de l'héroïque Jeanne d'Arc, orgueil et miroir d'un peuple. Ce document nous rend en quelque sorte les témoins d'un drame du plus haut pathétique où l'innocence et la jeunesse sont victimes de la passion politique, de la vieille science théologique et juridique. Le droit formel y triomphe de la candeur et de l'intuition.

Pierre Champion - Procès de condamnation de Jeanne d'Arc II Introduction, traduction et notes

Pierre Champion - Procès de condamnation de Jeanne d'Arc II Introduction, traduction et notes

Pierre Champion

INTRODUCTION
Le Procès de Condamnation de Jeanne d'Arc est, à juste titre, un des documents les plus célèbres de notre histoire : il nous fait connaître une cause qui a gravement scandalisé la conscience humaine, en même temps qu'il nous révèle les traits les plus véridiques et les plus touchants de la vie de l'héroïque Jeanne d'Arc, orgueil et miroir d'un peuple. Ce document nous rend en quelque sorte les témoins d'un drame du plus haut pathétique où l'innocence et la jeunesse sont victimes de la passion politique, de la vieille science théologique et juridique. Le droit formel y triomphe de la candeur et de l'intuition.

Procès de condamnation de Jeanne d'Arc I Textes Latin

Procès de condamnation de Jeanne d'Arc I Textes Latin

Pierre Champion

NOTICE CRITIQUE
C'est une entreprise ingrate que celle de donner une nouvelle édition du procès de Jeanne d'Arc.
Le texte qu'a publié l'illustre Jules Quicherat, entre 1841 et 1849, pour le compte de la Société de l'histoire de France, est un chef-d'œuvre d'érudition et de clairvoyance. Qu'ajouter à l'admirable monument élevé par Quicherat? Que faire, sinon republier un texte établi avec autant d'amour que d'intelligence?

Jeanne d'Arc sur les autels et la regénération de la France

Jeanne d'Arc sur les autels et la regénération de la France

Père Jean-Baptiste Ayroles

CHAPITRE 1
LA FRANCE DU QUINZIÈME SIÈCLE MIRACULEUSEMENT RESSUSCITES.

SOMMAIRE. — I. Cause des malheurs de la France du quinzième siècle. — Agonie. — Secours suruaturelleincnt préparé et surnaturellemcnt envoyé. — La résurrection. — II. Preuves à part de la merveilleuse histoire. — Abondance de documents en tout genre. — L'interrogatoire de Rouen. — Les cent trente témoins de la réhabilitation. — III. Le véritable auteur de la résurrection. — La résurrection de Lazare et la résurrection de la France.

I
A la suite des attentats de Philippe le Bel, la France oubliait sa mission. Elle oubliait surtout quelle est faite pour monter la garde autour de l'Arche du Nouveau Testament, la Papauté, et assurer la pleine liberté de ses oracles et de son action.
La France voulut en déplacer le siège pour la rendre son instrument et sa propriété en la fixant à Avignon dans une honorable captivité. Quand la Papauté voulut rentrer au lieu où l'ordre de Dieu l'a établie, à Rome, la France prise de vertige essaya d'en faire une contrefaçon : elle fabriqua les Antipapes d'Avignon, et fît éclater le Grand Schisme d'Occident.

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 1)

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 1)

Père Jean-Baptiste Ayroles

LA PUCELLE DEVANT L'ÉGLISE DE SON TEMPS

INTRODUCTION

C'est à l'Église Romaine que les annales du genre humain doivent le plus beau de leurs joyaux, Jeanne d'Arc, Jeanne la PuccUe, ou mieux encore sans épithète, la Pucelle. La Pucelle, et dans sa vie mortelle, et dans sa vie historique à travers les âges, est tout entière à l'Église Romaine. L'Église Romaine seule explique les merveilles de cette céleste existence, tout comme, seule, elle en a conservé les irréfragables témoignages.

Le ciel a fait naître Jeanne dans un de ces laboratoires, — il n'en est pas de plus humble, — où, sous le nom de paroisse, l'Église forme les vases de gloire, contre lesquels le temps sera toujours impuissant. Jeanne y grandit, nourrie des sublimes enseignements que l'Église distribue aux plus petits, comme aux plus grands. Elle aima, embrassa les pratiques les plus élevées et les plus simples, par lesquelles cette même Église divinise les âmes de ses enfants, quand elles sont dociles. ...

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 2)

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 2)

Père Jean-Baptiste Ayroles

LA PAYSANNE ET L'INSPIREE

BUT ET PLAN DE LA VRAIE JEANNE D'ARC

I

De toutes les questions qui agitent le monde, la question capitale est celle du surnaturel. Le surnaturel est Tunique solution de la destinée humaine, dit le Christianisme. — Le surnaturel n'existe pas, disent d'une commune voix les écoles naturalistes de tout degré. — Dieu a aimé l'homme au point de vouloir contracter avec lui la plus ineffable des alliances. Il s'est fait homme, et comme suite de cette infinie condescendance, il se greffe, par la foi et les appareils divins qu'il a établis, sur chacun de ceux qui veulent vivre d'une vie divine. Il produit en eux des vertus auxquelles atteignent les seuls chrétiens : des prodiges de pureté, d'humilité et de charité : Fleurs du Ciel sur la terre, une éternelle divinisation en sera le fruit.

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 3)

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 3)

Père Jean-Baptiste Ayroles

LA LIBÉRATRICE

LIVRE PREMIER

L'ÉTAT DES DEUX PARTIS. — ORLÉANS.
LE SIÈGE JUSQU'A L'ARRIVÉE DE LA PUCELLE.

CHAPITRE PREMIER

LA FRANCE ET LE PARTI NATIONAL A L'ARRIVÉE DE LA PUCELLE.

Sommaire : I. — Les limites de la France au commencement du xv« siècle. — Le duclié de Lorraine, le Dauphiné, la Provence reconnaissant la suzeraineté de l'Empire; liens des deux dernières provinces avec la France. — Démembrement projeté. — Les pays soumis à la domination de l'Angleterre. — Cette domination était loin d'être également acceptée par tous les pays nominalement soumis.

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 4)

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 4)

Père Jean-Baptiste Ayroles

LA VIERGE-GUERRIÈRE

LIVRE PREMIER

L'accusée de Rouen était tenue à la plus grande réserve pour ne pas compromettre le parti qu'elle avait mission de relever. L'observation porte surtout sur les interrogatoires qui doivent être reproduits dans le présent volume. Quel abus eût été fait de ses paroles, si elle avait dit, par exemple, que le Dauphin avait conçu des doutes sur la légitimité de sa naissance, parlé des obstacles mis à sa mission par ceux-là mêmes qui auraient dû la seconder? Disposée à mourir pour les siens, elle a gardé un silence héroïque sur ce qui aurait été pour eux un déshonneur et une défaveur.
Même devant un tribunal légitime, un accusé devrait se taire sur des faits qui constitueraient un péril pour TEtat tout entier; à plus forte raison lorsqu'il est, comme la Vénérable, interrogé par de soi-disant juges, dénués de toute juridiction. 11 ne faut pas perdre de vue cette observation, en étudiant les réponses de Jeanne, notamment sur le signe donné au roi, sur Téchec contre Paris.

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 5)

La vraie Jeanne d'Arc (Tome 5)

Père Jean-Baptiste Ayroles

LA MARTYRE

LES PRÉLIMINAIRES DU PROCES

CHAPITRE PREMIER

LES PRINCIPAUX ACTEURS DU DRAME

I. L'Université de Paris la grande instigatrice des poursuites et de la condamnation de la Vénérable. — Raisons de son implacable haine. — La mission divine de Jeanne condamnait son passé politique, et par contre-coup portait atteinte à l'hégémonie qu'elle s'attribuait dans l'Église.

II. La cour anglaise en France. — Le grand conseil royal. — Cauchon membre des plus influents. — Action du gouvernement anglais. — Bedford. — Comment il s'était attaché le chapitre de Rouen. — Puissance de ce corps. — Nombreuses créatures dans son sein. — Les abbayes bénédictines du diocèse, les prieurés.

La guerre de Cent ans : Jeanne d'Arc et les Dominicains

La guerre de Cent ans : Jeanne d'Arc et les Dominicains

Révérend Père Marie-Dominique Chapotin

CHAPITRE I
POURQUOI CE PETIT ÉCRIT ?

Il est difficile d'écrire l'histoire avec exactitude. Tantôt les détails sont négligés , et , faute de les avoir étudiés d'assez près, on s'expose à ne pas donner aux grands évènements et aux grandes figures leur vraie physionomie; tantôt l'attention prodiguée à certains détails absorbe l'écrivain jusqu'à lui en faire mal envisager ou sacrifier d'autres, qui ont néanmoins leur importance quand il s'agit de peindre fidèlement une situation ou une époque . D'autres fois, la joie d'avoir découvert , dans l'appréciation de faits depuis longtemps connus et étudiés, quelque point de vue encore inaperçu, entraîne l'historien, sans qu'il s'en doute, à oublier sur d'autres points les droits de la vérité. Il cesse de voir juste. C'est une erreur d'optique.