saintes-ecritures.jpg

SAINTES ÉCRITURES

L'authenticité mosaïque du Pentateuque

L'authenticité mosaïque du Pentateuque

Abbé Eugène Mangenot

PREMIÈRE PARTIE

LE PENTATEUQUE ET LA CRITIQUE MODERNE

Beaucoup de critiques modernes nient que le Pentateuque soit l'œuvre de Moïse, comme la tradition juive et chrétienne l'a constainment admis. C'est à peine si quelques-uns concèdent à Moïse une part fort restreinte à la législation religieuse d'Israël. Nous exposerons successivement l'histoire, les arguments généraux de la cri- tique, puis les documents, le travail des rédacteurs et la composition définitive du Pentateuque d'après le système aujourd'hui prédominant parmi ces critiques.

Chaîne d'or sur les Psaumes (Tome 1)

Chaîne d'or sur les Psaumes (Tome 1)

Abbé J.-M Péronne

PRÉFACE

Le Livre des Psaumes est regardé, ajuste titre, comme un admirable et un magnifique résumé de toute l'Écriture, où se trouvent reproduites, en abrégé il est vrai, mais sous un jour plus étincelant, toutes les merveilles disséminées dans nos saints Livres. Ce Livre a d'ailleurs ce caractère particulier qu'il est une image fidèle, un reflet vivant de tout e la vie humaine, personnifiée tout entière dans la vie du Roi-Prophète, avec ses vicissitudes infinies, avec son mélange indicible de biens et de maux, mais avec ses maux plus réels et plus fréquents qu e ses biens, et pa r conséquent avec ses douleurs plus vives et plus pénétrantes que ses joies. Livre admirable qui, de l'aveu de tous, a le privilège d'exciter sur tout le parcours des âges chrétiens un attrait universel et persévérant, parce qu'il répond aux premiers besoins de l'homme, aux premiers cris de la nature, parce que le cœur de l'homme y trouve toujours une note correspondant aux situations si différentes, aux épreuves si variées qu'il est appelé à traverser ici-bas; jusque là que souvent même ces accents du ciel, inspirés par celui qui a fait le cœur de l'homme, nous dévoilent dans notre propre cœur des pensées, de sentiments intimes que nous ignorions nous-mêmes.

Chaîne d'or sur les Psaumes (Tome 2)

Chaîne d'or sur les Psaumes (Tome 2)

Abbé J.-M Péronne

PSAUME LX.

Pour la fin, entre les Cantiques de David.
1. Exaucez, ô Dieu ! ma supplication;
soyez attentif à ma prière.
2. J'ai crié vers vous des extrémités
de la terre, lorsque mon cœur était dans
l'anxiété; vous m'avez placé sur la pierre
en un lieu élevé.
Vous m'avez conduit,
3. parce que vous êtes devenu mon
espérance,une tour forte contre l'ennemi.
4. J'habiterai éternellement dans votre
tabernacle; je serai en sûreté et à couvert
sous vos ailes,
5. parce que vous avez exaucé, mon
Dieu ! ma prière; vous avez donné un
héritage à ceux qui craignent votre nom.
6. Vous ajouterez de nouveaux jours
aux jours du roi, et vous prolongerez
ses années d'âge en âge.
7. Il demeure éternellement en la présence de Dieu.
Qui recherchera sa miséricorde et sa vérité ?
8. Ainsi je chanterai dans toute la
suite des siècles des cantiques à la gloire
de votre nom, et j'accomplirai chaque
jour les vœux que j'ai faits.

Chaîne d'or sur les Psaumes (Tome 3)

Chaîne d'or sur les Psaumes (Tome 3)

Abbé J.-M Péronne

PSAUME CX.

Alléluia.
1. Seigneur, je vous louerai de tout mon cœur, dans les réunions et les assemblées des justes.
2. Les œuvres du Seigneur sont grandes, et conformes à toutes ses volontés.
3. La magnificence et la gloire rehaussent ses ouvrages ; et sa justice demeure dans tous les siècles.
4. Le Seigneur miséricordieux et plein de clémence a éternisé la mémoire de ses merveilles;
5. il a donné la nourriture à ceux qui le craignent.
Il se souviendra éternellement de son alliance;
6. il fera connaître à son peuple la puissance do ses œuvres,
7. on leur donnant l'héritage des nations; les œuvres de ses mains sont vérité et justice.
8. Tous ses préceptes sont fidèles, immuables dans tous les siècles, fondés sur la vérité et sur l'équité.
9. Il a envoyé un rédempteur à son peuple ; il a fait avec lui une alliance éternelle.
Son nom est saint et terrible.
10. La crainte du Seigneur est le commencement de la sagesse.
La véritable intelligence est en ceux qui observent ses lois» Sa louange subsiste dans tous les siècles* Prov. i, 7; ix, 10. Eccli. i, 15.

Les trésors de Cornélius A Lapide : extraits de ses commentaires sur l'Écriture Sainte (Tome 1)

Les trésors de Cornélius A Lapide : extraits de ses commentaires sur l'Écriture Sainte (Tome 1)

Abbé Jean André Barbier

NOTICE sur CORNELIUS A LAPIDE

Cornélius a Lapide, ou Cornelis Van denSteen, était originaire du Bucold, village de l'État et diocèse de Liège. Il naquit en 1566, date mémorable pour ces contrées. Le duc d'Albe venait de prendre le gouvernement des provinces de Flandres et de Hollande, que Guillaume le Taciturne se préparait à soulever contre Philippe II d'Espagne. Bucold, patrie de Cornélius, et Louvain qu'il habita presque jusqu'à l'âge de cinquante ans, sont situés sur la lisière des terres basses et marécageuses où la maison d'Orange s'éleva le modeste siège de stathouder qui fut pour elle la première marche du trône d'Angleterre. C'est dire que le flux et le reflux des troupes espagnoles, des reîtres allemands, des réformés et des catholiques en armes , a plusieurs fois heurté le seuil de sa demeure.

Les trésors de Cornélius A Lapide : extraits de ses commentaires sur l'Écriture Sainte (Tome 2)

Les trésors de Cornélius A Lapide : extraits de ses commentaires sur l'Écriture Sainte (Tome 2)

Abbé Jean André Barbier

EMPLOI DU TEMPS.

LE temps est une ombre, une vapeur, une vanité, un néant... Le temps est une scène de théâtre, dans laquelle on raconte les fables de cette vie ; les hommes en sont les personnages; ils entrent, ils sortent; le lieu du théâtre, c'est la terre Une génération passe , une autre arrive , dit l'Ecclésiaste : Generatio prœterit, et generatio advenif. Il y a deux portes sur cette scène, la porte de la naissance, la porte de la mort. Chaque acteur joue un personnage; celui qui représente un roi laissa bientôt ses habits de pourpre; ainsi des autres. Cette comédie finit vite. Dieu veuille qu'elle ne finisse pas par une affreuse tragédie!... Palais, châteaux, villes, maisons, terre, or et argent, dites-moi, combien déjà avez-vous eu de maîtres? Combien en aurez-vous encore ? Dites-moi où est Salomon si sage, Samson si fort, Absalon si beau, Cicéron si éloquent , Aristote si intelligent, Alexandre si grand conquérant, César-Auguste si puissant monarque ? Où sont aujourd'hui tous ces amis, cette abondance de choses, ces hommes regardés comme des oracles, ces armées fortes et nombreuses, cette multitude de nobles, de chevaliers, de princes et d'hommes titrés ? En un clin d'œil, tout a disparu. pâture des vers! ô goutte de rosée ! ô vanité! ô néant !...

Les trésors de Cornélius A Lapide : extraits de ses commentaires sur l'Écriture Sainte (Tome 3)

Les trésors de Cornélius A Lapide : extraits de ses commentaires sur l'Écriture Sainte (Tome 3)

Abbé Jean André Barbier

LANGUE.

Tel est le cœur, telle est la langue..... La bouche, dit J. C, parle de l'abondance du cœur. L'homme qui est bon tire de la bonté de son cœur des choses bonnes; et l'homme mauvais, d'un mauvais trésor tire des choses mauvaises : Ex abundantia cordis os loquitur. Bonus homo de bono thesauro profert bona; et malus homo de malo thesauro profert mala (Matth. xn. 3-4. 35).
Voulez-vous savoir ce qu'est le cœur et l'âme de tel ou tel homme? Prêtez l'oreille à ses paroles; car la bouche parle de l'abondance du cœur : Ex abundantia cordis os loquitur ( Ut supra).
Voilà pourquoi Socrate disait à un jeune homme : Jeune homme, parlez, afin que je vous connaisse : Loquere, adolescens, ut te videam (De Lingua ) ; car le langage est le miroir de l'âme...

Les trésors de Cornélius A Lapide : extraits de ses commentaires sur l'Écriture Sainte (Tome 4)

Les trésors de Cornélius A Lapide : extraits de ses commentaires sur l'Écriture Sainte (Tome 4)

Abbé Jean André Barbier

PERFECTION.
SOYEZ parfaits, comme votre Père céleste est parfait , dit J. C. : Estote perfecii, sicut Pater vester cœlestis perfectus est (Matlh. v.48).
Soyez parfaits, dit le grand Apôtre: Perfecti estote (II. XIII. 41 ).
Celui qui dit qu'il demeure eu Dieu, doit marcher comme J. C. a marché, dit l'apotre saint Jean : Qui dicit se in ioso manere, débet y sicut ille ambulavit, etipse ambulare (I. II. 6).
Saint Paul vivait selon la perfection. Et quelle ait donc sa vie? Ecoutez : Je vis , mais ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi : Vivo, jam non ego, vivit vero in me Christus (Gal. II. 2. ) Pour moi, le Christ est ma vie, dit-il encore : Mihi vivere Christus (Philipp. I. 21).
La yjerfection consiste , 1° à imiter J. C...; 2° à faire vivre J. C. en nous, et à ne vivre que de J. C. et pour J. C.....

Abrégé d'introduction aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament

Abrégé d'introduction aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament

Abbé Jean Baptiste Glaire

PRÉFACE.
Convaincus par une expérience de tous les jours que les six volumes de notre Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament sont d'une acquisition difficile pour la plus grande partie de leurs élèves, les supérieurs et les professeurs d'un certain nombre de séminaires nous ont manifesté le désir de pouvoir offrir aux jeunes théologiens un ouvrage moins dispendieux. Il fallait un motif aussi puissant pour nous déterminer à publier cet Abrégé d'Introduction, etc .; car le succès qu'ont obtenu les deux éditions de l'Introduction historique et critique aurait pu, ce semble, nous dispenser de ce soin.

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 1)

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 1)

Abbé Jean Baptiste Glaire

PREMIÈRE PARTIE.
INTRODUCTION GÉNÉRALE.
CHAPITRE PREMIER.
DE LA NATURE DE L'ÉCRITURE SAINTE.
1. On peut considérer la parole de DIEU comme donnée de vive voix et transmise ainsi de bouche en bouche, ou comme écrite par l'ordre de Dieu même, et sous l'inspiration de son esprit divin. Dans le premier cas , on la nomme la Tradition , et dans le second, l'Écriture sainte. Mais les différens points de vue sous lesquels on a considéré les livres qui forment le recueil dont se compose l'Écriture sainte ont donné lieu à des dénominations et à des divisions qui toutes nous en font connaitre plus ou moins explicitement la nature.

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 2)

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 2)

Abbé Jean Baptiste Glaire

ARCHÉOLOGIE BIBLIQUE.
Le but d'un traité d'archéologie en général est de nous faire connaître tout ce qui est relatif aux antiquités, c'est-à-dire aux meurs et aux usages des anciens, à leurs arts et aux monuments qui nous en sont restés ; mais celui d'une Archéologie Biblique, beaucoup plus restreint, est de nous initier à la connaissance des seules antiquités dont il est fait mention dans les livres saints , et qui concernent plus particulièrement le peuple juif. Or, tout ce qui se rattache aux antiquités peut facilement être envisagé sous les trois rapports domestique , politique et sacré ; mais avant de traiter de ces différentes antiquités nous consacrerons un chapitre particulier à la géographie sacrée, dont la connaissance est nécessaire pour bien comprendre les questions qui font partie de l'archéo logie biblique.

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 3)

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 3)

Abbé Jean Baptiste Glaire

INTRODUCTION PARTICULIERE.
L'Introduction particulière se compose de huit sections, qui sont consacrées, savoir : la première au Penateuque, la seconde aux Livres historiques de l'Ancien Testament, la troisième aux Prophètes, la quatrième aux Livres sapientiaux, la cinquième aux Évangiles, la sixième aux Actes des Apôtres, la septième aux Epîtres, la huitième à l'Apocalypse.

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 4)

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 4)

Abbé Jean Baptiste Glaire

DES PROPHÉTIES D'OSÉE.
Osée, en grec Dons et en hébreu Hôschêah, mot qui, selon saint Jérôme, veut dire sauveur, mais qui, par sa forme grammaticale, ne peut signifier que sauver, salut, à l'infinitif, ou bien sauve à l'impératif, tient le premier rang parmi les petits prophètes, tant dans le texte hébreu et dans notre Vulgate, que dans la version des Septante et dans l'ancienne Italique. Dans l'inscription de sa prophétie, Osée est dit fils de Béêrî, que les rabbins ont faussement pris pour Beêrâ, chef des Rubénites, transporté en Assyrie par Téglathphalasar (1 Par., V, 6) ; car, indépendamment de la forme des noms, qui n'est pas la même, la chronologie ne permet pas de confondre ces deux personnages. C'est aussi sans fondement que les rabbins donnent pour patrie à notre prophète la ville de Jérusalem, et que le faux Epiphane le fait naître à Bélémoth, mot auquel saint Jérôme, suivi de quelques critiques, croit devoir substituer celui de Betschémès, ville de la tribu d'Issachar.

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 5)

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 5)

Abbé Jean Baptiste Glaire

ULIÈRE AUX LIVRES SAPIENTIAUX.
Par livres Sapientiaux, qu'on nomme également moraux (t. 1 , pag. 5), nous entendons certains livres de l'Écriture spécialement destinés à donner aux hommes des leçons de morale et de sagesse ; ce qui les fait dis tinguer des livres historiques et prophétiques, dont le sujet dominant est l'histoire de faits accomplis et la pré diction d'événemens futurs. Les livres sapientiaux sont les Psaumes, les Proverbes, l’Ecclésiaste, le Cantique des cantiques, la Sagesse et l’Ecclésiastique.

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 6)

Introduction historique et critique aux livres de l'Ancien et du Nouveau Testament (Tome 6)

Abbé Jean Baptiste Glaire

INTRODUCTION PARTICULIÈRE AUX ÉPITRES DE SAINT PAUL.
Quoique, en traitant du sujet du livre des Actes dans la section précédente, nous ayons fait connaître une grande partie de la vie publique de saint Paul, nous ne saurions nous dispenser de présenter ici le tableau, bien que très-succinct, de son histoire. Saint Paul donc, appelé auparavant Saul, et né à Tarse ( Act. XXII , 3 ), capitale de la Cilicie , était issu de parents hébreux, et de la tribu de Benjamin ( Rom. XI, 1 ).

La Bible et les découvertes modernes en Palestine, en Égypte et en Assyrie (Tome 1)

La Bible et les découvertes modernes en Palestine, en Égypte et en Assyrie (Tome 1)

Fulcran Vigouroux

AVANT-PROPOS DE LA PREMIERE EDITION.
Ce livre est un recueil d'articles, publiés d'abord dans la Revue des Questions historiques, et soigneusement revus, complétés et mis au courant des dernières découvertes, pour paraître sous leur forme présente.
Il comprend deux parties principales : la première exclusivement historique, qui n'embrasse encore que le Pentateuque ; la seconde tout à la fois historique et doctrinale, traitant la question de la religion primitive d'Israël et celle du dogme de l'immortalité de l'âme dans l'Ancien Testament. Une Esquisse de l'histoire du rationalisme biblique en Allemagne fait connaître les systèmes hétérodoxes et, en particulier, le système mythique, qui sont réfutés à l'occasion dans le cours de l'ouvrage ; elle peut en être considérée comme l'Introduction.

La Bible et les découvertes modernes en Palestine, en Égypte et en Assyrie (Tome 2)

La Bible et les découvertes modernes en Palestine, en Égypte et en Assyrie (Tome 2)

Fulcran Vigouroux

CHAPITRE PREMIER.
CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES SUR LA VIE ET LE CARACTÈRE DE JOSEPH.

Joseph est une des figures les plus attachantes de l'histoire. Il réunit en sa personne tout ce qui est le plus propre à intéresser et à toucher. Il a connu toutes les extrémités des choses humaines : enfant préféré de Jacob, tour à tour esclave, prisonnier, premier ministre à la cour d'un grand roi. L'affection trop marquée de son père, qui aime en lui sa chère Rachel, lui attire la haine de ses frères et cette haine fait de lui l'esclave de Putiphar.

La Bible et les découvertes modernes en Palestine, en Égypte et en Assyrie (Tome 3)

La Bible et les découvertes modernes en Palestine, en Égypte et en Assyrie (Tome 3)

Fulcran Vigouroux

PREMIÈRE PARTIE - LE PENTATEUQUE.
DEUXIÈME SECTION. PARTIE DOCTRINALE.

Les découvertes faites en Palestine, en Egypte et en Assyrie, — et nous pouvons ajouter ici, dans toute l'Asie antérieure, — ne nous ont pas révélé seulement des faits, elles nous ont appris en même temps quelles étaient les doctrines et les croyances religieuses de ces peuples dont la théologie nous a été conservée par les monuments épigraphiques et par les monuments figurés d L'incrédulité, battue sur le terrain des faits, dans sa guerre contre la Bible, a espéré prendre sa revanche sur le terrain des doctrines ; elle a prétendu que les découvertes archéologiques modernes faisaient évanouir l'origine surnaturelle qu on s'était plu à attribuer à la religion mosaïque et dissipaient le fantôme de la révélation, comme le soleil dissipe les brouillards du matin.

La Bible et les découvertes modernes en Palestine, en Égypte et en Assyrie (Tome 4)

La Bible et les découvertes modernes en Palestine, en Égypte et en Assyrie (Tome 4)

Fulcran Vigouroux

TROISIÈME PARTIE. LES ROIS.
LIVRE SECOND.
DEPUIS LE SCHISME DES DIX TRIBUS JUSQU'A LA RUINE DU ROYAUME D'ISRAËL.

CHAPITRE PREMIER. ROBOAM ET SÉSAC.

A peine Salomon avait-il fermé les yeux que son royaume se disloqua. L'éclat de sa gloire avait maintenu ses peuples dans l'obéissance, mais dès qu'il eut été enseveli dans le tombeau, le mécontentement, longtemps contenu, fit explosion. Il avait écrasé ses sujets sous le poids des plus lourdes charges; ils étaient décidés à ne plus les porter. Le fils el le successeur de Salomon, Roboam, ne sut pas comprendre ce qu'il y avait de fondé et de légitime dans les réclamations des chefs des tribus ; il refusa de les satisfaire.

La Bible et les Origines de l'Humanité

La Bible et les Origines de l'Humanité

Hilaire de Barenton

La doctrine biblique enseignait que Dieu, par une intervention directe, avait créé et organisé le ciel et la terre, puis créé les plantes et les animaux, selon leurs espèces, et enfin formé, du limon, Le corps du premier homme, auquel il avait donné une campagne tirée de son côté. A ce premier couple humain il avait révélé la science la plus haute des choses de la nature et des choses de la grâce- De la sorte le monde, comme l'humanité» s'étaient trouvés, en sortant des mains de leur créateur, dans l'état de la plus haute perfection. Mais, dans ce monde créé parfait à l'origine, la faute de nos premiers parents avait introduit un germe de corruption, qui l'avait précipité vers la décadence et avait déchainé la multitude de tous les maux.

Introduction à l'étude du Nouveau Testament. (Tome 1)

Introduction à l'étude du Nouveau Testament. (Tome 1)

Père Marie-Joseph Lagrange O.P.

AVANT-PROPOS
Notre étude répond à cette question: Comment l'Église en est-elle venue à constituer un recueil de vingt-sept écrits qu'elle nomme le Nouveau Testament? Nous aurions donc volontiers pris pour titre comme Harnack : « la Constitution du Nouveau Testament ». Cependant nous avons respecté l'usage.

La Genèse pro manuscripto

La Genèse pro manuscripto

Père Marie-Joseph Lagrange O.P.

1 - Au commencement Dieu créa le ciel et la terre.
1. LA CRÉATION EN GÉNÉRAL.
— Cette première phrase a été entendue de deux manières. Toutes les versions anciennes la prennent dans le sens absolu comme une affirmation générale que Dieu a tout créé. Ce sens absolu serait encore plus clairement exprimé si בְּרֵאשִׁית avait l'article, comme on en trouve un vestige dans FIELD (Hexapla : In initio Cod. Reg. 1825 sic ad marg. legitur), mais l'absence de l'article n'empêche pas d'entendre ce commencement du commencement absolu par opposition à la fin des temps (Is. XLVI,10)

Saint Paul épitre aux Romains

Saint Paul épitre aux Romains

Père Marie-Joseph Lagrange O.P.

INTRODUCTION
CHAPITRE PREMIER
LIEU d'ORIGINE ET DATE.
Où et quand fut composée l'Epître aux Romains?
I. Selon toute vraisemblance, la lettre fut écrite de Corinlhe. Ce point n'est pas attesté en termes exprès par l'épître elle-même, mais il résulte de certains rapprochements dont l'accord ne laisse pas d'être satisfaisant. En effet la lettre a été très probablement portée par Phœbé (xvi, 1), diaconesse que Paul recommande aux Romains en des termes qui indiquent qu'elle se rendait à Rome.

Synopse des quatre Evangiles en français

Synopse des quatre Evangiles en français

Père Marie-Joseph Lagrange O.P.

AVERTISSEMENT DE LA PREMIÈRE ÉDITION
Le mot « synopse », qui n'a pas encore droit de cité dans notre langue, désigne d'après Littré : un ouvrage dans lequel « les Évangiles, imprimés en colonnes, offrent en regard les passages correspondants ou parallèles ». Tous les chrétiens savent en effet que les quatre évangélistes renferment nombre de passages semblables dans leur récit de la vie de Jésus-Christ. Les trois premiers, saint Matthieu, saint Marc et saint Luc, semblent tellement propres à cette comparaison qu'on a nommé leurs Évangiles « synoptiques ».

Évangile selon Saint Jean

Évangile selon Saint Jean

Père Marie-Joseph Lagrange O.P.

INTRODUCTION
PRÉLIMINAIRES : LA QUESTION JOHANNIQUE.
L'Église catholique a rangé parmi les livres canoniques les évangiles selon Matthieu, Marc, Luc et Jean. Le quatrième évangile a donc été écrit sous l'inspiration de l'Esprit-Saint. Pour nous c'est un dogme, ce n'est pas une question.
Ce n'est pas non plus une question de savoir s'il a eu pour auteur le disciple bien-aimé, Jean, fils de Zébédée. Ce point est fixé par la tradition ecclésiastique.

Évangile selon Saint Luc

Évangile selon Saint Luc

Père Marie-Joseph Lagrange O.P.

INTRODUCTION

Des quatre évangiles canoniques, le troisième est attribué à Luc. Et sous le nom de Luc cet évangile occupe le troisième rang, même lorsque celui de Jean passe au second, comme dans les manuscrits Bezae et Freer, car alors Marc passe au quatrième.
Il ny aucun doute sur son identité; il appartient éminemment au canon, comme lune des quatre formes de lévangile, il est donc inspiré.

Évangile selon Saint Marc

Évangile selon Saint Marc

Père Marie-Joseph Lagrange O.P.

INTRODUCTION

Le Nouveau Testament parle d'un personnage nommé tantôt Jean, tantôt Jean surnommé Marc, tantôt Marc. Il est d'usage de se demander si Jean Marc et Marc sont le même personnage. Dans ces termes la question est mal posée, car on pourrait croire que Jean Marc a été précisément nommé d'un double nom pour être distingué de Marc tout court. En réalité le composé Jean Marc ne se rencontre nulle part. Il a seulement existé dans la compagnie des Apôtres un juif nommé Jean, de son nom d'Israélite, et surnommé Marc, d'un nom romain. Peu de personnes doutent encore que ce soit le même personnage que Marc.

Évangile selon Saint Matthieu

Évangile selon Saint Matthieu

Père Marie-Joseph Lagrange O.P.

Le premier évangile fut toujours le plus cher à la piété et aux prédicateurs. Saint Dominique le possédait avec les épitres de saint Paul dans le mince bagage qu'il portait lui-même au cours de ses marches apostoliques.
Le Christ de saint Matthieu est moins familier que celui de saint Marc, si indulgent envers des disciples lents lents à comprendre; il apparaît moins que dans saint des Luc comme le Sauveur du monde, et il n'est pas déclaré le Verbe comme dans saint Jean.