jesus.jpg

JÉSUS-CHRIST

Vie populaire de Notre Seigneur Jésus-Christ (Tome 1)

Vie populaire de Notre Seigneur Jésus-Christ (Tome 1)

Abbé Emmanuel Barbier

PREMIÈRE PARTIE
LA NAISSANCE ET LA VIE CACHÉE DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST
Le Verbe a été fait chair.

Notre Seigneur Jésus-Christ est Dieu et homme; la nature divine et la nature humaine coexistent, sans confusion, avec leurs propriétés distinctes dans l'unité de sa personne.
Gomme homme il a commencé d'exister, ainsi que tous les hommes. Sa nature humaine est une nature créée, comme celle de tout homme, et ses perfections comme homme sont finies, c'est-à-dire limitées, ainsi que celles de toute nature créée, quoique les siennes surpassent prodigieusement, celles de toute créature, même celles de la Très Sainte Vierge. Elles sont appropriées à l'union de la nature humaine avec la nature divine en sa personne, et à la mission de racheter le monde que celle personne divine devait remplir dans sa nature humaine.

Vie populaire de Notre Seigneur Jésus-Christ (Tome 12)

Vie populaire de Notre Seigneur Jésus-Christ (Tome 12)

Abbé Emmanuel Barbier

LA VIE PUBLIQUE DE NOTRE SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST
{Suite)

Troisième année du ministère de Jésus.
1. — De la Troisième Pâque jusqu'à la fête des Tabernacles.
(Mars — Octobre)

Les traditions pharisaïques : mains non lavées. — La Chananéenne. — Guérison d'un sourd-muet. — Seconde multiplication des pains. — Demande d'un signe dans le ciel. — Le levain des Pharisiens. — Guérison de l'aveugle de Bethsaïde. — La confession de Pierre. — Première prédiction de la Passion. — La doctrine de la croix et du salut éternel. — La Transfiguration. —Guérison du lunatique. — Seconde prédiction de la Passion. — L'impôt du temple.— Discussion des apôtres sur la préséance. — Le scandale. — La correction fraternelle. — Le pardon des injures. — Parabole du roi et de ses deux débiteurs.

La Galilée elle-même se détachait du Sauveur; il n'eut bientôt plus d'autres ressources que d'errer à travers les contrées païennes, la région de Tyr, la Décapole et la Pérée. Nous Yy verrons poursuivi de ville on ville, de désert en désert, jusqu'au jour où, sa mission remplie, il se livrera lui-même aux bourreaux.

Histoire de la Passion d'après les quatre Evangiles

Histoire de la Passion d'après les quatre Evangiles

Abbé Henri Lesêtre

PRÉFACE
On a pensé qu'il y aurait utilité à tirer à part, en une brochure de prix modeste et de format plus manuel, l'histoire de la passion du Sauveur, telle que je l'ai rédigée dans l'ouvrage intitulé : Notre Seigneur Jésus Christ dans son saint Évangile. J'accède volontiers au désir qui m'a été manifesté et l'éditeur veut bien y prêter la main, en attendant que les circonstances permettent d'imprimer dans le même format le livre tout entier.

La question du Messie et le concile du Vatican

La question du Messie et le concile du Vatican

Abbés Augustin et Joseph Lémann

PREMIÈRE PARTIE
PHASES DIVERSES DE LA QUESTION MESSIANIQUE AU SEIN DU PEUPLE JUIF DEPUIS LA RUINE DE JÉRUSALEM

CHAPITRE PREMIER
LE FILON MESSIANIQUE A TRAVERS LES SIÈCLES DE LA DISPERSION

I
Jusqu'à la chute de Jérusalem l'histoire de la question messianique au sein du peuple juif est facile à suivre; mais à partir de cette époque sa trace se perd ; enveloppée de mystères elle demeure inconnue non - seulement aux chrétiens, mais aux juifs eux-mêmes . C'est ce filon messianique que nous voudrions ressaisir et mettre en lumière.

Valeur de l'assemblée qui prononça la peine de mort contre Jésus-Christ

Valeur de l'assemblée qui prononça la peine de mort contre Jésus-Christ

Abbés Augustin et Joseph Lémann

L'OBJET DE CET ÉCRIT

Parmi les assemblées qui sont demeurées responsables devant la postérité , il en est une sur laquelle pèse une responsabilité exceptionnelle : c'est l'assemblée qui présida aux derniers jours de la vie nationale du peuple juif.
Ce fut elle qui fit comparaître et condamna Jésus-Christ.
Elle porte dans l'histoire un nom à part ; ' on l'appelle le sanhédrin.
Prononcer devant des Israélites ce nom de sanhédrin, c'est rappeler, selon eux, l'assemblée la plus docte, la plus équitable, la plus honorable qui fût jamais. Malheur à celui qui oserait, en présence de ses coreligionnaires, émettre le moindre blâme à l'égard des hommes ou des actes de cette assemblée ; il ne serait pas moins coupable que s'il parlait contre l'arche d'alliance.
Et cependant, la connaissent-ils à fond.

Jésus-Christ - études sur sa vie et sa doctrine dans leur rapports avec l'histoire de l'humanité (Tome 1)

Jésus-Christ - études sur sa vie et sa doctrine dans leur rapports avec l'histoire de l'humanité (Tome 1)

Docteur Johann Nepomuk Sepp

I
La race de David.
On découvrit à Rome, durant l'été de 1863, devant la Porta - Prima, dans les jardins Liviens, une statue de l'empereur Auguste, qui est d'une ressemblance frappante avec Napoléon Ier . C'est la même tête achevée, sculement chez Bonaparte le front ressort avec encore beaucoup plus d'énergie et les yeux sont enfoncés davantage dans les orbites . Les monnaies consulaires de ce dernier reproduisent déjà d'une manière remarquable la figure d'Auguste ; plus tard seulement les traits se modifient davantage, à mesure que le démon de la guerre s'empare plus fortement de lui. Est-ce une loi de la nature que la parenté de deux génies se fasse jour dans la ressemblance des visages, ou avons-nous affaire ici à un type de famille ?

Jésus-Christ - études sur sa vie et sa doctrine dans leur rapports avec l'histoire de l'humanité (Tome 2)

Jésus-Christ - études sur sa vie et sa doctrine dans leur rapports avec l'histoire de l'humanité (Tome 2)

Docteur Johann Nepomuk Sepp

XXXII
Ruine de la superstition par Jésus -Christ.

Un proverbe turc dit : « Il suffit d'un fou pour jeter une pierre dans un puits; mille sages ne l'en retireraient point. » Evidemment M. Renan pèche contre ce dicton quand il veut faire croire que Jésus -Christ partagea les idées superstitieuses de son temps. La superstition n'est que l'abus de la foi, une foi décrépite, surannée. Or, le peuple juif se distingue parmi tous par son attachement aux idées surannées; encore à l'heure qu'il est, il est le plus superstitieux des peuples. Mais conservons notre calme, et, sans autre préambule, fournissons la preuve que non-seulement l'Auteur du christianisme était au-dessus des préjugés de son temps, mais que, sous ce rapport comme sous tous les autres, il plane de toute sa hauteur sur l'humanité et sur les siècles.

Le Christ dans ses mystères

Le Christ dans ses mystères

Dom Columba Marmion

I. — LES MYSTERES DU CHRIST SONT NOS MYSTERES.

Sommaire. — I. Comment S. Paul a mis en relief le mystère du Christ. — II. Combien Dieu désire que ce mystère soit connu. — III. Cette connaissance est le fondement véritable de notre piété et une source de joie. — IV. Triple raison pour laquelle les mystères de Jésus sont nôtres : le Christ les a vécus pour nous; Jésus s'y montre notre exemplaire; il nous y unit en qualité de membres de son corps. — V. La vertu de ces mystères est toujours actuelle.

Quand on lit attentivement les Épîtres de S. Paul et qu'on cherche à ramener à l'unité la doctrine et l'œuvre du grand apôtre, on n'a point de peine à voir que tout se résume pour lui dans la connaissance pratique du mystère du Christ.
« En parcourant mes lignes, écrit-il aux Éphésiens, vous pouvez reconnaître l'intelligence que j'ai du mystère du Christ... car c'est à moi, le moindre de tous les saints, qu'a été accordée cette grâce d'en annoncer aux Gentils les richesses incompréhensibles et de mettre en lumière, aux yeux de tous, l'économie du mystère qui était caché en Dieu depuis l'origine des temps. »

La vie de Notre-Seigneur Jésus-Christ

La vie de Notre-Seigneur Jésus-Christ

Louis Veuillot

Il y a deux personnages dans l'Évangile , Dieu et l'homme, et la place de l'homme n'y est pas moindre que celle de Dieu. C'est pour l'homme que Dieu descend du ciel , c'est pour lui que l'Esprit incréé revêt le poids de la chair, que l'Infini se circonscrit dans cette prison, que le Tout-Puissant en accepte l'infirmité ; pour lui que la pureté même assume l'ignominie du péché ; pour lui que l'Immortel vient goûter la mort, et la mort de la croix ! L'homme est l'objet de cet inconcevable amour.

Le Procès de N.-S. Jésus-Christ devant le sanhédrin et Ponce-Pilate

Le Procès de N.-S. Jésus-Christ devant le sanhédrin et Ponce-Pilate

Maître Charles Hoffmann

PRÉFACE.

Le jugement et la condamnation de N. S. Jésus - Christ sont- ils légaux ? Toutes les formes prescrites ont- elles été observées dans son procès ?
Ce problème ne touche en rien à la foi chrétienne. La plus révoltante iniquité peut se cacher sous l'observation la plus stricte des lois en vigueur ; et conclure de la divinité de Notre Seigneur à l'illégalité de son jugement, serait tout aussi faux que de trouver dans la légalité de sa condamnation, un argument contre sa divinité.
Nous nous plaçons donc entièrement sur le terrain juridique. Il nous a semblé intéressant d'examiner, à ce point de vue spécial, si, dans ce procès mémorable, on ne fit qu'appliquer les lois existantes, ou si l'on s'écarta de la procédure que l'on eut suivie contre tout autre accusé.

Jésus-Christ, considérations familières sur la personne, la vie et le mystère du Christ

Jésus-Christ, considérations familières sur la personne, la vie et le mystère du Christ

Mgr de Ségur

Qu'est-ce que Jésus -Christ ?
Il n'est permis à personne de rester indifférent à la solution de ce problème. Qui que nous soyons, nous y sommes tous personnellement et directement intéressés ; et non seulement nous y sommes intéressés, mais il s'agit là du plus important de tous nos intérêts.
En effet , si Jésus- Christ est réellement Dieu fait homme, ainsi que le proclament les chrétiens, chacun de nous doit l'adorer, croire à sa parole, obéir à ses lois, en un mot, devenir chrétien.

La divinité de Jésus-Christ

La divinité de Jésus-Christ

Mgr de Ségur

JÉSUS-CHRIST est-il DIEU ?

Un ancien séminariste, aujourd'hui athée, vient de répondre négativement à cette grande question, et son livre, sourdement patronné par les Sociétés secrètes, la franc maçonnerie et les journaux révolutionnaires, se répand, comme un venin subtil, non seulement en France, mais en Italie, en Espagne, en Angleterre, en Belgique et dans toute l'Allemagne.
M'adressant ici uniquement à la bonne foi et au bon sens du lecteur, laissant de côté les grands mots d'une demi-science creuse et perfide, j'affirme que cette négation est un impudent mensonge; et, pour le démontrer, je résume en ces quelques pages des preuves bien simples, il est vrai, mais péremptoires, ce me semble, à la portée de tout le monde, et lumineuses comme le jour.

L'Evangile de Jésus-Christ

L'Evangile de Jésus-Christ

Père Marie-Joseph Lagrange O.P.

L'Évangile est toujours vivant parce que Jésus-Christ a promis à ses apôtres qu'il serait avec eux, jusqu'à la consommation des siècles, qu'il enverrait l'Esprit-Saint, qu'il ferait sa demeure dans les âmes avec son Père et avec l'Esprit qui procède de tous deux.

Le règne social du Coeur de Jésus

Le règne social du Coeur de Jésus

Révérend Père Henry Ramière

INTRODUCTION
La société moderne.

Par l’Incarnation, le Cœur de Jésus est la vie de l’humanité. Reniermant en lui-même toute la plénitude de la grâce et de la vie divine, il nous la donne en se donnant lui-même à nous. Du moment qu’il porte dans son sein le Cœur d’un DIEU, ce grand cadavre de l‘humanité qui, depuis quatre mille ans, gisait dans la pourriture du tombeau, commence à ressusciter. La vie n’est pas encore arrivée à chacun de ses membres; l’œuvre du Cœur de Jésus n’est donc pas encore à son terme, et, pour la compléter, il a encore des conditions bien douloureus‘es à remplir; maisie plus difficile est fait : l’abîme qui séparait l’homme de DIEU est comblé; la vie du ciel est descendue sur la terre ; le désert a reçu la rosée vivifiante, et il commence à produire des fruits divins. Nos étîdes subséquentes nous prouveront que le Cœur de JÉsrs ne veut pas laisseyson’ œuvre inachevée, et qu’il est résolu à terminer ce que lui seul a pu entreprendre.

L'Imitation de Jesus Christ

L'Imitation de Jesus Christ

Thomas Kempis

LIVRE PREMIER.

AVIS UTILES POUR ENTRER DANS LA VIE INTÉRIEURE.

CHAPITRE PREMIER .
Qu'il faut imiter Jésus-Christ, et mépriser toutes les vanités du monde.

1. Celui qui me suit ne marche point dans les ténèbres, dit le Seigneur. Ce sont les parolesde Jésus-Christ, par lesquelles il nous exhorte à imiter sa conduite et sa vie , si nous voulons être vraiment éclairés et délivrés de tout aveuglement du cœur.

Le Christ et les antechrists dans les Ecritures, l'histoire et la conscience

Le Christ et les antechrists dans les Ecritures, l'histoire et la conscience

Victor Auguste Dechamps

INTRODUCTION.

La guerre déclarée à la révèlation. - L tactique de l'ennemi. — l'objet principal de ses attaques : l'incarnation du verbe. - Les auxiliaires du rationalisme. - La négation de la divinité de Jésus-Christ formulée, non-seulement au nom de la raison et de l'histoire, mais des écritures elles-mêmes. - Division de cet ouvrage.

Une voix partie du centre de la chrétienté parlait naguères au monde de l'affaiblissement de l'incrédulité, de la disposition d'un grand nombre d'esprits longtemps éloignés de la foi à se rapprocher d'elle, du sentiment d'admiration qu'excite généralement l'incomparable unité catholique , en un mot : du progrès dans la voie qui conduit à la vérité.