Somme théologique (Tome 7)

Saint Thomas d'Aquin

Somme théologique (Tome 7)

DU SACREMENT DE CONFIRMATION.

Après avoir parlé du baptême, nous devons nous occuper de la confirmation. — A ce sujet douze questions se présentent : 1° La confirmation est-elle un sacrement? — 2° De sa matière. — 3° Est-il nécessaire pour ce sacrement que le chrème ait été auparavant consacré par l'évéque ? — 4° De sa forme. — 5° Imprime-t-il caractère? — 6° Le caractère de la confirmation présuppose-t-il le caractère baptismal? — 7° Confère-t-il la grâce? — 8° A qui convient-il de recevoir ce sacrement ? — 9° En quelle partie ? — 10° Faut-il quelqu'un qui réponde pour celui qui doit être confirmé? — 11° N'y a-t-il que les évêques qui confèrent ce sacrement ? — 12° De son rite.

ARTICLE I. — LA CONFIRMATION EST-ELLE UN SACREMENT

1. 11 semble que la confirmation ne soit pas un sacrement. Car les sacrements tirent leur efficacité de l'institution divine, comme nous l'avons dit (quest. Lxiv, art. 2J. Or, on ne voit pas queie Christ ait institué la confirmation. Elle n'est donc pas un sacrement.