Somme théologique (Tome 5)

Saint Thomas d'Aquin

Somme théologique (Tome 5)

DES VICES OPPOSÉS A LA VERTU DE RELIGION.
Nous avons maintenant à nous occuper des vices opposés à la vertu de religion. — En premier lieu nous traiterons de ceux qui ont quelque chose de commun avec la vertu de religion elle-même et qui rendent comme elle à Dieu un culte; puis nous examinerons ceux qui sont manifestement contraires à cette vertu , parce qu'ils impliquent le mépris de tout ce qui a rapport au culte de la Divinité. La première de ces deux catégories appartient à la superstition et la seconde à l'impiété. Nous devons donc d'abord considérer la superstition et tout ce qui s'y rattache et passer ensuite à l'impiété et à tout ce qui en fait partie. — A l'égard de la superstition deux questions se présentent : 1° La superstition est-elle un vice contraire à la vertu de religion ? — 2° Comprend-elle plusieurs parties ou plusieurs espèces ?