Théologie Morale (Tome 1)

Cardinal Gousset

Théologie Morale (Tome 1)

TRAITÉ DES ACTES HUMAINS.

CHAPITRE PREMIER.
DE la Notion des Actes humain,

1 Toutes les actions de l'homme ne sont pas des actes humains : on ne donne ce nom qu'à celles qui sont libres, qu'à celles dont l'homme est maître, ou qui procèdent de sa volonté, en tant qu'elle agit avec connaissance et liberté : « Illae solae actiones vocantur proprie humanœ, dit saint Thomas, quarum homo est dominus. Est autem homo dominus suorum actuum per rationem et voluntatem; unde et liberum arbitrium esse dicitur facultas voluntatis et rationis. Illse ergo actiones proprie humanae dicuntur, quae ex voluntate deliberata procedunt. » Ainsi, on ne regarde point comme actes humains, ni les mouvements d'un homme qui est dans le sommeil, dans le délire ou dans un état de démence; ni les sentiments qui sont inhérents à notre nature, comme l'amour de soi, le désir de vivre, l'horreur de la mort. Ces sentiments, quoique spontanés, ne sont point libres; il n'est point en notre pouvoir de ne pas les éprouver.