Justification de la Théologie Morale de saint Alphonse de Liguori

Cardinal Gousset

Justification de la Théologie Morale de saint Alphonse de Liguori

CHAPITRE PREMIER

Quand il s'agit de porter un jugement sur un ouvrage, on ne peut nier qu'antérieurement à l'examen de la doctrine qu'il renferme, certaines considérations extrinsèques ne nous préviennent plus ou moins en sa faveur. Le mérite de l'auteur, les résultats de l'application de ses théories, les suffrages qui se sont manifestés généralement pour ou contre, exercent une influence dont notre esprit a peine à se défendre; et quelquefois ces présomptions ont un tel caractère d'autorité, qu'elles équivalent à des preuves , et suffisent pour fixer notre opinion. Telle est l'impression qui nous est restée des réflexions que nous offrons dans ce premier chapitre. Nous avons la confiance que ceux de nos lecteurs qui les pèseront , libres des préjugés de l'école et de tout esprit de parti , laisseront tomber , au moins en partie , les préventions qu'ils auraient conçues trop légèrement à l'égard de la doctrine du bienheureux Liguori.