top of page
< Back

Histoire religieuse de la Révolution Française (Tome 3)

Pierre de La Gorce

Histoire religieuse de la Révolution Française (Tome 3)

Quand les Jacobins eurent, avec l'aide du clergé constitutionnel, proscrit le clergé orthodoxe, ils s'avisèrent que le clergé constitutionnel était lui même inutile et qu'on pour rait très aisément se passer de tous deux.
L'iniquité, quand elle est voulue par un seul, s'appelle tyrannie; quand elle est votée par un grand nombre, elle s'appelle loi. Il suffirait donc d'ajouter une loi à toutes celles que la peur avait arrachées à la Convention, et, après avoir proclamé que les insermentés étaient des fanatiques de décréter, avec une justice égale, que les assermentés étaient des fanatiques aussi.

Histoire religieuse de la Révolution Française (Tome 3)

Pierre de La Gorce

Histoire religieuse de la Révolution Française (Tome 3)

Quand les Jacobins eurent, avec l'aide du clergé constitutionnel, proscrit le clergé orthodoxe, ils s'avisèrent que le clergé constitutionnel était lui même inutile et qu'on pour rait très aisément se passer de tous deux.
L'iniquité, quand elle est voulue par un seul, s'appelle tyrannie; quand elle est votée par un grand nombre, elle s'appelle loi. Il suffirait donc d'ajouter une loi à toutes celles que la peur avait arrachées à la Convention, et, après avoir proclamé que les insermentés étaient des fanatiques de décréter, avec une justice égale, que les assermentés étaient des fanatiques aussi.

bottom of page