top of page
< Back

Les crimes de Marat, et des autres égorgeurs

Pierre-Anne-Louis De Maton de la Varenne

Les crimes de Marat, et des autres égorgeurs

Si les révolutions qui régénèrent les empires y trouvent des écrivains philosophes dont les travaux n'ont pour objet que le bonheur de la patrie, elles font aussi sortir de leurs repaires des monstres, dont, si l'on peut s'exprimer ainsi, l'existence est un tort de la nature, et qu'un génie malfaisant semble avoir jetés sur la terre pour la couvrir de deuil. Parmi ces hommes de sang qui n'y ont paru que pour le malheur de leurs semblables, on compte avec horreur Jean-Paul Marat, Maximilien Robespierre, Jean-Baptiste Carrier, et d'autres de leur espèce, dont la nomenclature serait aussi longue qu'effrayante.

Les crimes de Marat, et des autres égorgeurs

Pierre-Anne-Louis De Maton de la Varenne

Les crimes de Marat, et des autres égorgeurs

Si les révolutions qui régénèrent les empires y trouvent des écrivains philosophes dont les travaux n'ont pour objet que le bonheur de la patrie, elles font aussi sortir de leurs repaires des monstres, dont, si l'on peut s'exprimer ainsi, l'existence est un tort de la nature, et qu'un génie malfaisant semble avoir jetés sur la terre pour la couvrir de deuil. Parmi ces hommes de sang qui n'y ont paru que pour le malheur de leurs semblables, on compte avec horreur Jean-Paul Marat, Maximilien Robespierre, Jean-Baptiste Carrier, et d'autres de leur espèce, dont la nomenclature serait aussi longue qu'effrayante.

bottom of page