Du trésor caché dans les maladies et les afflictions

Père Luis de la Fuentes

Du trésor caché dans les maladies et les afflictions

Si les ouvriers du Père de famille, qui règne dans les cieux, n'étaient employés qu'au travail du corps, comme les laboureurs et les moissonneurs, il faudrait qu'il leur donnât de la santé et des forces ; autrement ils ne pourraient accomplir leur tâche. Mais comme leurs principaux exercices sont spirituels et qu'on ne mérite pas moins en souffrant qu'en agissant, le Seigneur a coutume de les conduire, par deux voies différentes, à leur fin, qui est la perfection chrétienne.