Histoire apologétique de la papauté (Tome 3)

Mgr Justin Louis Pierre Fèvre

Histoire apologétique de la papauté (Tome 3)

CHAPITRE PREMIER.
LE CONCILE DE NICÉE.

L'histoire des rapports de la Papauté avec l'Orient chrétien commence, d'une manière authentique et solennelle, à la fondation de Constantinople et au concile de Nicée. Constantin est le fondateur politique du nouvel empire; le pape saint Sylvestre en est le fondateur moral. Le premier avait élevé à la hâte des monuments et entassé, dans ces monuments, des foules d'hommes venues un peu de partout ; le second, dépositaire de la vérité révélée, de la loi surnaturelle et de la grâce d'en haut, fit descendre, sur ces foules et sur ces monuments, le rayon créateur. Le concile de N'icéo fut l'instrument de ces prodiges. Aussi ne m'étonné-je point que les Grecs, même hérétiques, révèrent ces premiers conciles comme l'Evangile lui-même. Ils ont raison : Nicée, Ephèse, Chalcédoine, ce sont autant d'émanations de l'Evangile, autant de grâces de Jésus-Christ, conférées par les Papes, pour la sanctification des peuples et la stabilité de l'empire.