Nostradamus - ses prophéties

Charles Nicoullaud

Nostradamus - ses prophéties

Tout le monde connaît le nom du célèbre astrologue; mais combien, parmi ceux qui le prononcent en souriant, se sont donné la peine d’étudier les oracles du prophète de Salon-de-Crau? A quoi bon, disent les sceptiques et beaucoup de croyants? L’homme n’a pas le pouvoir de connaître l’avenir. Ce qui ne les empêchera pas, peut-être, à l’occasion, d’écouter les vaticinations, plus ou moins absurdes d'une somnambule ou d’une cartomancienne à la mode.
On sait combien ce genre de commerce est prospère de nos jours. C’est la plaie des époques irréligieuses.
En dehors des ignorants et des indifférents, qui répètent, sans savoir pourquoi, ce qu’il sentendent dire, les détracteurs de Nostradamus peuvent être rangés en deux classes : les premiers, de beaucoup les plus nombreux, nient de parti pris, et en vertu de théories a priori, qu’il soit possible de faire des prédictions justes.
En principe, ils n’ont peut-être pas tort, mais la question est de savoir si cette loi générale ne présente pas d'exceptions.