Apologie du Christianisme au point de vue des moeurs et de la civilisation (Tomes 1 et 2)

Père Weiss O.P.

Apologie du Christianisme au point de vue des moeurs et de la civilisation (Tomes 1 et 2)

LES FORCES DE L'HOMME COMPLET PREMIÈRE CONFÉRENCE

l'image divine

1. Le chemin de l'incrédulité. — L'homme perd la foi en lui, et c'est en lui qu'il doit la retrouver. — 2. L'homme insupportable à soi et à ses semblables. — 3. Les vices de la civilisation plus intolérables aux hommes que la barbarie des sauvages. — 4. Double altération de l'image divine. — 5. Deux conditions nécessaires pour rétablir en nous la vraie nature et nous faire arriver à la vraie civilisation. — 6. Le lien entre Dieu, l'homme et la nature. — 7. L'image de Dieu dans l'homme. — 8. Souvenir de cette image chez les Anciens. — 9. Ce que l'image divine produit dans l'homme. — 10. Honneur pour l'homme d'être l'image de Dieu; devoirs qui qui en découlent.
en découlent.
Va chercher ta foi là ou tu l'as laissée » dit un vieux et profont proverbe. Et cela est vrai. Or, quiconque a eu le malheur de perdre la foi, doit s'empresser d'aller la chercher en lui. On ne la perd pas ailleurs que là. Personne ne s'est égaré, ni ne s'égarera jamais dans la sainteté de Dieu, dans la parole de l'éternelle Vérité, dans les décrets de l'incorruptible Justice. Mais l'homme peut se perdre lui-même. Alors pour lui, tout est vénal, sans valeur, méprisable. « A quoi peut être bon, celui qui est mauvais à lui-même » ?