Le sens chrétien de l'histoire

Dom Guéranger O.S.B.

Le sens chrétien de l'histoire

CHAPITRE I
LE SURNATUREL DANS L'HISTOIRE

De même que, pour le chrétien, la philosophie séparée n'existe pas, de même pour lui, il n'y a pas d'histoire purement humaine. L'homme a été divinement appelé à l'état surnaturel ; cet état est la fin de l'homme ; les annales de l'humanité doivent en offrir la trace. Dieu pouvait laisser l'homme dans l'état naturel ; il a plu à sa bonté de l'appeler à un ordre supérieur, en se communiquant à lui, et en l'appelant, pour dernier terme, à la vision et à la possession de sa divine essence ; la physiologie et la psychologie naturelles sont donc impuissantes à expliquer l'homme dans sa destinée.