Lettres apostoliques de S. S. Léon XIII (Tome 4)

Pape Léon XIII

Lettres apostoliques de S. S. Léon XIII (Tome 4)

LETTRE APOSTOLIQUE AUX PEUPLES ET AUX PRINCES DE L'UNIVER

LÉON XIII, PAPE
SALUT ET PAIX DANS LE SEIGNEUR

Le concert de félicitations publiques, qui a marqué d'une manière si éclatante Tannée tout entière de Notre Jubilé episcopal, et qui vient de recevoir son couronnement de l'insigne piété des Espagnols, a eu principalement ce fruit, sujet de grande joie pour Notre âme, de faire briller, dans l'union des volontés et Taccord des sentiments, l'unité de l'Eglise et son admirable cohésion avec le Pontife Suprême. On eût dit, en ces jours, que, perdant tout autre souvenir, l'univers catholique n'avait plus de pensées et de regards que pour le Vatican. Ambassades de princes, affluence de pèlerins, lettres empreintes d'amour filial, cérémonies augustes, tout proclamait hautement que, lorsqu'il s'agit d'honorer le Siège Apostolique, il n'y a plus dans l'Eglise qu'un cœur et qu'une âme. Et ces manifestations Nous ont été d'autant plus agréables, qu'elles rentraient pleinement dans Nos vues, et répondaient pleinement à Nos efforts.
Car, guidé par la connaissance des temps et de la conscience de Notre devoir, ce que Nous Nous sommes constamment proposé, ce que Nous avons infatigablement poursuivi, de paroles et d'actes, dans tout le cours de Notre Pontificat, C'a été de Nous rattacher plus étroitement les peuples, et de mettre en évidence cette vérité, que l'hiííuence du Pontilicat romain est salutaire À tous égards. C'est pourquoi Nous rendons de très vives actions de grâces, d'abord k la bonté divine, de qui Nous tenons cebienfait d'être arrivé sain et sauf à un âge si avancé ; ensuite aux princes, aux évèqucs, au clergé, aux simples fidèles, à tous ceux enfin qui, pa r les démonstrations nombreuses de leur piété et de leur dévouement, ont prodigué des marques d'honneur à Notre caractère et à Notre dignité, à Notre personne une consolation vivement agréée.