Explication littérale historique et dogmatique des prières et des cérémonies de la messe (Tome 3)

Père Pierre Lebrun

Explication littérale historique et dogmatique des prières et des cérémonies de la messe (Tome 3)

LITURGIE DES ARMÉNIENS.

Pour avoir une entière connaissance de toutes les liturgies d’Orient, il nous reste à parler de la liturgie des Arméniens et de celles des Nestoriens : c’est ce que nous allons faire dans cette dissertation et dans la suivante. Commençons par la liturgie des Arméniens, qu’il faut tâcher de donner avec d’autant plus de soin et d’étendue, qu’elle a été moins connue en France jusqu’à présent. Exposons d’abord l’état de la nation arménienne et du christianisme qu’elle professe.

ARTICLE I.
Origine de l'Eglise Arménienne, de sa division d’avec l’Eglise Catholique et de ses Patriarches.

Division de l'Arménie et son étendue.

L’Arménie est distinguée en grande et petite. La grande est entre la mer Caspienne et la mer Noire, le long du fleuve Arax , au delà et en deçà jusqu’à l’Euphrate. Elle est inégalement partagée : les Persans en ont au delà de l’Arax une grande partie, dont Erivan est la capitale ; et les Turcs possèdent ce qui est en deçà de l’Arax, dont la capitale est Erzeroum sur l’Euphrate, assez près de la source. La petite Arménie est en deçà de l’Euphrate, et elle a pour capitale la ville de Cis en Cilicie, qu’on appelle à présent Caramanie.