Histoire partiale, histoire vraie (Tome 3)

M. Jean Guiraud

Histoire partiale, histoire vraie (Tome 3)

CHAPITRE PREMIER

L'Édit de Nantes
Le Protestantisme français de 1598 à 1620.

SOMMAIRE. — Partialité des manuels sur la questionprotestante au XVIle siècle. — L'Édit de Nantes. — Faveurs excessives qu'il faisait aux protestants. —Chambres mi-parties. — Etablissements d'instruction et d'assistance. — Places de sûreté. — Nomination de leursgouverneurs. — Entretien de leurs garnisons. — Rai-sons de l'opposition des Parlements à l'Édit. — Lesprotestants veulent se servir de l'Édit contre les catholiques. — Assemblées politiques des protestants. — Le protestantisme « parti d'agression » sous la régence deMarie de Médicis. — Son attitude antidynastique. — Bénéfice de l'Édit refusé aux catholiques par les protestants. — Attentats contre la liberté de culte des catholiques. — Affaires de Béarn. — Guerres de religion rallumées par l'intolérance des protestants. — Jugementde M. Hanotaux.

A plusieurs reprises, nous avons montré, dans le volume précèdent, la sympathie et la faveur que les manuels primaires condamnés prodiguent au protestantisme. Ils considèrent toujours comme de monstrueux attentats les mesures prises contre les protestants par les catholiques, même quand elles étaient purement défensives, et aucontraire, ils trouvent légitimes ou passent sous silence les coups de force des protestants, même quand ils livraient à l'ennemi des territoires français. Les défenseurs de la religion séculaire de la France sont tous présentés comme d'odieux fanatiques et les propagateurs de la religion nouvelle comme des héros.