Légendes des Croisades

Jacques Collin de Plancy

Légendes des Croisades

PRÉAMBULE. JÉRUSALEM.

O Jérusalem ! l'amour de mon âme , l'ame de mes pensées et de mes désirs, les désirs de mon coeur, le coeur de mes affections et les affections de ma vie, hélas ! c'est vous que je cherche.
Le P. BOUCHER , pèlerin des saints lieux.

Jérusalem, la plus célèbre sans contredit et la plus mystérieuse des cités qui ont brillé sur la terre, était pour les Hébreux ce que Rome est pour nous : le centre auguste de leur nationalité religieuse et le point vers lequel ils tournaient leurs cours pour prier.
Tout enfant d'Israël devait avoir fait le voyage de la ville sainte, et tous ceux qui le pouvaient allaient chaque année y célébrer la Pâque. Là est donc le plus illustre et le plus antique des pèlerinages.
C'est dans cette enceinte qu'aux jours d’Abraham, le roi de Salem ou Solime, au pays des Jébuséens, Melchisédech annonçait le plus adorable de nos mystères, en offrant à Dieu, pour sacrifice, le pain et le vin. C'est là que Jéhova choisit plus tard son sanctuaire. Là tous les prophètes ont raconté cet avenir, écrit depuis dans les saints Évangiles.