Histoire générale de l'Eglise T8 - L'Eglise contemporaine 1

Père Fernand Mourret

Histoire générale de l'Eglise T8 - L'Eglise contemporaine 1

CHAPITRE PREMIER

ETAT POLITIQUE, SOCIAL ET RELIGIEUX DU MONDE CHRETIEN A LA MORT DE PIE VII. (1828)

Le 24 août 1828, le pape Pie VII était mort en prononçant Vue générale ces mots : « Savone... Fontainebleau... » L'empereur Napoléon l'avait précédé de deux ans dans la tombe ; et 1 on avait aussi recueilli ses dernières paroles « Tête... armée... » Ces deux hommes, arrivés à peu près en même temps au souverain pouvoir, et disparaissant à peu d'intervalle l'un de l'autre, avaient personnifié les deux grandes puissances du monde. Celui-ci se rappelait, en mourant, la grande gloire militaire dont il avait ébloui les hommes de son temps ; celui-là se souvenait des souffrances rédemptrices par lesquelles il avait continué dans l'Eglise Tœuvre de Jésus-Christ. Eux morts, la lutte engagée entre le Christ et le siècle allait prendre des formes nouvelles. Par suite de la déchéance de Napoléon Ier et par l'affaiblissement de plusieurs monarchies bourboniennes, le gallicanisme et le joséphisme devaient perdre quelque peu de leur force ; mais du mouvement d'indépendance qui portait les nations de l'Europe vers la politique des nationalités et vers les régimes constitutionnels, allait naître le libéralisme. Il s'en faut d'ailleurs que tout fut épreuve pour TEglise dans cette évolution. Si les monarchies autoritaires lui avaient donné l'indispensable sécurité dont elle avait besoin pour réorganiser son culte et sa discipline, le mouvement libéral allait lui permettre de développer son action par la conquête de plusieurs libertés précieuses