Histoire des dogmes dans l'antiquité chrétienne (Tome 3)

Joseph Tixeront

Histoire des dogmes dans l'antiquité chrétienne (Tome 3)

III
LA FIN DE L'AGE PATRISTIQUE (430-800)

On a déjà signalé, dans le volume précédent, les tendances divergentes, surtout en christologie, qui séparaient les deux écoles d'Antioche et d'Alexandrie. L'apollinarisme avait été comme un premier éclat de ce désaccord. Au ve siècle, ces divergences allaient s'accentuer et susciter, en s'exagérant, deux grandes hérésies, le nestorianisme et l'eutychianisme.
Le premier, assez vite contenu et réduit à s'exiler en Perse, ne troubla pas trop, en somme, la paix de l'Eglise; mais le second, installé au cœur de l'empire d'Orient et prépondérant dans des provinces entières, opposa aux décisions ecclésiastiques aussi bien qu'aux décrets des empereurs une résistance opiniâtre.