De l'église gallicane dans son rapport avec le souverain pontife pour servir de suite à l'ouvrage intitulé Du pape

Joseph de Maistre

De l'église gallicane dans son rapport avec le souverain pontife pour servir de suite à l'ouvrage intitulé Du pape

CHAPITRE PREMIER.

OBSERVATION PRÉLIMINAIRE.

Pourquoi dit-on l'Eglise gallicane, comme on dit l'Eglise anglicane ? et pourquoi ne dit-on pas l'Eglise espagnole, l'Eglise italienne, l'Eglise polonaise, etc. etc. ?
Quelquefois on seroit tenté de croire qu'il y avoit dans cette Eglise quelque chose de particulier qui lui donnoit je ne sais quelle saillie hors de la grande superficie catholique, et que ce quelque chose devoit être nommé comme tout ce qui existe.
Gibbon l'entendoit ainsi lorsqu'il disoit, en parlant de l'Eglise gallicane : Placée entre les ultramontains et les protestans, elle reçoit les coups des deux partis.