La Révolution (Tome 10)

Mgr Jean-Joseph Gaume

La Révolution (Tome 10)

LA RENAISSANCE.

CHAPITRE PREMIER.
LA RENAISSANCE HORS DU COLLÈGE.
Les Professeurs. — Par leurs écrits continuent de passionner la jeunesse pour l'antiquité classique. — Pontien. Laurent Valla. — Le P . Maffei. — Le P. Galluzzi. — Son Traité de la Tragédie, de la Cpmédie et de l'Élégie. — Gravius et les Antiquités romaines. — Le P. Sarbiewiski, «surnommé» par ses confrère le Pindare du Nord. — Analyse de quelques-unes de ses pièces. — Vide dans le fond, mauvais goût dans la forme. — Éloges qui lui sont donnés.

Quelles devaient être au sortir du collège les pensées de la jeunesse, nourrie par ses études et enthousiasmée par les pièees de thé«ire, d'admiration pour l'antiquité classique ? Regardait-elle ses études comme des choses vaines et inapplicables à la vie réelle, ses tragédies et ses comédies comme des jeux, dont le souvenir ne devait exercer aucune influence sur la direction de so t intelligence? Le croire sériat une erreur.