Victor Hugo et les illuminés de son temps

Auguste Viatte

Victor Hugo et les illuminés de son temps

PRÉFACE

Dans un précédent ouvrage, j'ai tenté de mesurer l'influence exercée par l'illuminisme du XVIIIèm e siècle sur le romantisme à ses débuts. Cette influence s'est poursuivie. Après 1830, les écoles mystiques foisonnent ; elles agissent sur la nouvelle littérature ; un grand nombre d'écrivains s'intéressent à leurs enseignements. Je voudrais examiner les rapports de ces enseignements avec l'œuvre de Victor Hugo.
La tâche m'est facilitée par quelques devanciers. Les procès-verbaux de Jersey, publiés par Gustave Simon, ont mis pleinement en lumière l'épisode des tables tournantes; M. l'abbé Claudius Grület les a commentés dans son Victor Hugo spirite, M. Paul Hazard leur a donné des compléments. Et M. Denis Saurai, en rattachant la Religion de Victor Hugo à l'ensemble des traditions occultistes, nous a montré, fort ingénieusement, de quel point de vue il nous faut le considérer. Nous n'avons garde d'oublier non plus les études sagaces de M. Paul Berret, son édition de la Légende des Siècles, ni celle des Contemplations par M. Joseph Vianey.