Saint Alphonse de Liguori, 1696-1787, Volume 1

Révérend Père Augustin Berthe

Saint Alphonse de Liguori, 1696-1787, Volume 1

CHAPITRE Ier

ENFANCE ET ADOLESCENCE

1696-1713

La famille des Liguori. — Don Joseph. — Dona Anna Cavalieri. — Naissance d'AIphonse-Marie. — Prédiction de S. François de Hieronymo. — Les ainés et les cadets. — Une mère chrétienne. — Le P. Thomas Pagano. — La congrégation des jeunes nobles. — Un trait de sainteté précoce. — Je dois tout à ma mère. — L'étudiant. — Les langues. — Les beaux-arts. — Les codes napolitains. — Don Joseph et les jeux de cartes. — Le docteur de seize ans.

Dans les dernières années du dix-septième siècle vivaient à Naples deux époux aussi distingués par leurs vertus que par leur naissance : don Joseph de Liguori et dona Anna Cavalieri.
Don Joseph descendait d'une antique et illustre famille. Il y avait des Liguori à Naples avant qu'on n'y vît des rois. Un Marc Liguori gouvernait la cité vers la fin du douzième siècle. Mêlés aux guerres féodales, alliés aux vieilles races patriciennes, les ancêtres de don Joseph comptaient parmi les plus nobles d'entre les gentilshommes napolitains. Il en était fier, et à juste titre. Capitaine des galères royales, le descendant des Liguori n'entendait pas déroger; il espérait bien par son courage et sa fidélité se montrer digne de ses aïeux, occuper avec honneur le siège de la Porta-Nuova, que de temps immémorial les siens avaient illustré, et mériter toujours les bonnes grâces de son auguste souverain, l'empereur et roi Charles VI.