Monseigneur Vital

Père Louis de Gonzague

Monseigneur Vital

CHAPITRE PREMIER

L'ENFANT. — LE SEMINARISTE.

(27 novembre 1844 — 13 août 1863.)

Au commencement de Tannée 1534, Lopez de Souza partait de Lisbonne à la tête d'une escadre de vingt navires. Le roi de Portugal, Jean III, lui avait donné pour mission de continuer l'exploration des côtes du Brésil commencée plus de trente ans auparavant par Alvarès Cabrai et Nuno Manoël. Mais on attendait de lui un service plus signalé encore.
Depuis peu de temps, des marins de Honfleur, conduits par Paulmier de Gonneville, faisaient avec les Indiens un commerce de bois et d'or qui s'était rapidement étendu; ils possédaient plusieurs vaisseaux, et quand Lopez de Souza arriva devant Pernambouc, les marins normands y occupaient
un fortin qu'ils y avaient construit.
Cette situation était connue à Lisbonne et l'amiral portugais avait reçu ordre de chasser définitivement les Français d'un pays dont Jean III se considérait le seul maître, depuis le fameux bref de démarcation lancé par le pape Alexandre VI, en mai 1493, pour éviter le heurt sanglant des intérêts espagnols et portugais.