Les Nations frémissantes contre Jésus-Christ et son Église

Abbé Joseph Lemann

Les Nations frémissantes contre Jésus-Christ et son Église

AVERTISSEMENTS SOUS FORME DE DISCOURS ET DÉDIÉS A CE QUI RESTE DE CATHOLIQUES CHEZ LES NATIONS

Saint Paul a éprouvé une tristesse poignante au sujet des Nations. On l’ignore généralement. Il était devenu leur Apôtre. Contredit et maltraité par les Juifs, il avait dit : Je passe aux Nations. Un jour donc qu’il leur expliquait le mystère de la transposition des grâces sous la belle et saisissante image d’un olivier (Jésus-Christ) auquel on a retranché une partie de ses branches naturelles (les Juifs) pour enter sur lui des branches étrangères (les Nations) ; tout à coup, le cœur rempli d’émotion et d’inquiétude devant une vision d’avenir, il s’écria : « P renes garde, ô Nations; ne vous éleves point par l’orgueil, mais tenezvous dans la crainte.